Balade bucolique ou presque dans la campagne éguillenne

Classé dans : Bouches-du-Rhône, Pays d'Aix, Trash visions | 0

Petite balade dans la campagne du nord d’Eguilles sur un chemin communal et en lisière de grandes exploitations agricoles. J’avais idée de créer itinéraire avec tracé IGN à la clé mais je ne le ferai pas car je ne souhaite pas promouvoir un endroit qui suscite en moi une certaine colère.

Je ne me souviens pas avoir vu autant de déchets plastiques lors de mes précédentes sorties en ce lieu. La végétation assez pauvre en ce jour d’hiver avait laissé entrevoir ces affreuses choses éparpillées.


Bon sang ! J’aimerais savoir pour quelle raison ces détritus sont encore en place. Qu’est-ce qui retient les exploitants de les retirer ?  Manque de temps, de personnel, de machines ? Comment peut-on rester indifférent à tous ces plastiques noir, les voir se fragmenter à chaque labour sans rien faire ?

Et que dire de ces sacs de nitrate d’ammonium1, et ces pneus qui trainent là ? Déprimant !

Par ailleurs, quand j’observe l’aspect du sol, je doute que la société d’exploitation agricole (peut-être une multinationale…) partage les convictions de Lydia et Claude Bourguignon ou de Marc-André Selosse tous trois fervents défenseurs des sols vivants depuis quelques décennies. Peut-être ne connait-t-elle tout simplement pas leurs travaux ? ce qui m’étonnerait quand même.

Autre constat, l’absence de haies tout autour des ces champs : vignes, oliveraies et cultures diverses. A certains endroits le champ semble presque dévorer la piste en terre. Je crains que celui-ci ne disparaisse un jour…au profit de la parcelle.

Malgré ces observations affligeantes, j’ai pu constater le vol de nombreux bourdons dans des arbousier et éléagnus en fleur et aussi dans les parterres de diplotaxis.

Bon, disons que ça me réconforte un peu de voir que tout n’est pas encore asphyxié par le plastique. Mais pour combien de temps encore…



Plantes du moment

Bourdon sur fleurs d’arbousier.
Massif de diplotaxis erucoides ou fausse roquette. Plante dont les feuilles sont comestibles. A récolter loin des champs bourrés de pesticides.
Fleurs de diplotaxis.

  1. Le nitrate d’ammonium est un composé à base d’azote utilisé principalement comme engrais et, dans le passé, dans la fabrication d’explosifs. Les nitrates posent problème quand ils se convertissent en nitrites. Ces derniers peuvent réagir avec certaines substances alimentaires pour former des composés appelés nitrosamines, qui sont considérés comme potentiellement cancérigènes. ↩︎

Vidéo : Claude & Lydia Bourguignon – profil de la vie du sol

Vidéo : Une vie dédiée au sol : Claude et Lydia Bourguignon, entre passions et provocations.

Vidéo : Le massacre des sols – Marc-André Selosse


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.