Grandeurs et misères des lacs et barrages

Classé dans : Ecologie | 0

Vue sur le lac asséché pour causes de travaux de réfection du barrage.
Lac de Bimont lors de travaux de réfection. Sainte-Victoire.

Si les lacs artificiels et leurs barrages associés sont l’occasion de promenades fort plaisantes pour nombre d’entre nous, ils ont aussi des effets extrêmement problématiques sur le vivant. Je  souhaitais donc vous partager quelques infos issues de différents médias en ligne.

Tout d’abord, un article de l’excellent journal The Conversation, un site de vulgarisation universitaire qui aborde régulièrement les problématiques environnementales. Nous savons désormais que si les lacs et leurs barrages rendent services à l’humanité à bien des égards (adduction d’eau potable, irrigation agricole, énergie hydro-électrique), ils ont aussi des effets secondaires dévastateurs : destruction de villes, villages et monuments historiques, déplacements de populations, diminution drastique du sable marin drainé par les fleuves, modifications de l’habitat de la faune et de la flore, dégradation de l’esthétique des paysages etc.).

Extrait : « Le monde compterait plus de 16 millions de barrages, totalisant une capacité de stockage estimée entre 7 000 et 10 000 km³. Soit 2 à 3 fois les volumes d’eau contenus dans les rivières du globe. Les quantités stockées ont fortement augmenté depuis le début du XXe siècle, afin de répondre à une demande croissante d’eau pour les activités humaines ».

Barrages et réservoirs : leurs effets pervers en cas de sécheresses longues.

Un autre article intéressant, celui du GRAIE groupe de recherche, animation technique et information sur l’eau). Selon cet organisme, « il existe en France plus de 75 000 ouvrages barrant les cours d’eau. 296 d’entre eux ont plus de 20 mètres de haut et 99 ont une capacité de stockage supérieure à 15 millions de mètres cubes. Plus de la moitié de ces 75 000 ouvrages n’a pas d’usage avéré répertorié et seuls 640 sont gérés par EDF pour produire de l’électricité. »

Les barrages sont-ils un bien pour l’environnement ?

A lire également sur le site le Blob (un média de service public produit par la Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte) l’article dont je vous livre un extrait :

« L’hydraulique représente aujourd’hui 17 % de la production électrique mondiale, loin derrière les combustibles fossiles avec 65 % (pétrole, charbon, gaz naturel) mais devant le nucléaire, à environ 10 %. Dans une trentaine de pays, comme au Brésil, en Norvège, au Mozambique ou au Népal, l’hydraulique couvre plus de 80 % de la consommation électrique. »

Barrages : quelle hydroélectricité demain ?

Les balades

Je propose sur ce site web quelques balades à proximité de lacs et retenues d’eau. Voici quelques liens vers ces itinéraires.

Balade à l’étang de la Bonde

Randonnée au bord du lac d’Esparron

Circuit de randonnée : barrage Zola, rives de la Cause et gorges des Infernets

Une balade en boucle à partir du Tholonet

Circuit Roques-Hautes, Bimont et carrière de marbre

Le tour du plan d’eau d’Embrun

Balade en Champsaur le long du canal de Malcros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.